Colonisation : le coup de colère palestinien

le
1
L'accélération de la colonisation décidée par le gouvernement de Benyamin Nétanyahou provoque un pic de tension avec l'Autorité palestinienne.

De notre correspondant à Jérusalem

Le gouvernement israélien a-t-il poussé le bouchon trop loin en faisant connaître son intention d'autoriser, à terme, la construction de 5000 logements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie? Ce vaste projet de relance de la colonisation, dévoilé jeudi par le quotidien Haaretz, provoque en tout cas un pic de tension avec l'Autorité palestinienne. Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Maliki, a immédiatement menacé de réclamer la condamnation d'Israël devant les juridictions internationales.

Cet échange d'amabilités, en partie destiné à calmer les éléments les plus radicaux dans chacun des deux camps, n'en traduit pas moins la tension croissante qui entoure les pourparlers. La récente libération de 26 prisonniers palestiniens, accordée fin juillet...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le vendredi 1 nov 2013 à 15:59

    Les dirigeants palestiniens devraient aussi être coléreux à l'égard des terroristes palestiniens qui ont lancé plus de 10.000 roquettes sur des femmes, enfants et vieillards israéliens.