Colonel Kurz'

le
0
Colonel Kurz'
Colonel Kurz'

Layvin Kurzawa a rejoint le PSG. Il devra réussir là où Lucas Digne a échoué : mettre Maxwell sur la touche et s'imposer en équipe de France en lieu et place de Patrice Évra. Autant dire que la mission n'est pas simple. Tant mieux, le parcours de l'ancien Monégasque ne l'est pas non plus. Il a tout fait au mental.

Janvier 2013, Layvin Kurzawa est dans un avion pour Brest. Sa valise est en soute. Le regard tourné vers la pointe opposée de la France. À cette époque, le jeune latéral gauche ne joue pas en équipe première de Monaco, alors en Ligue 2. C'est le Grec Giorgos Tzavellas qui squatte le onze de Claudio Ranieri. Alors qu'il va embarquer dans son zinc, son téléphone sonne. Au bout du fil, son agent qui lui indique que le staff technique a changé d'avis le concernant. Kurzawa ne prendra pas l'avion. Deux ans et demi plus tard, le voilà au PSG avec Zlatan Ibrahimović, Ángel Di María et Thiago Silva et prêt à disputer la Ligue des champions. Un coup de fil a tout changé. Ou presque. Le lendemain de ce faux départ, le joueur retourne s'entraîner à la Turbie. Il jouera les deux matchs suivants avant de retourner en CFA jusqu'à la fin de la saison. Six mois qu'il va passer à se refaire une caisse physique, à bosser et à épurer sa vie. Été 2013, Monaco change de braquet et recrute Falcao, João Moutinho, James, Toulalan ou encore Éric Abidal. Au milieu des internationaux, Kurzawa découvre un nouveau monde. Et l'ambition. Kurzawa débute la saison comme titulaire dans la rafraîchissante équipe de Ranieri. Avec Fabinho côté droit, ils passent leur match à enfiler les kilomètres le long de la ligne de touche. La France et la Ligue 1 découvrent ce gaucher au nom de famille imprononçable (le W se prononce V, KUR - ZA - VA). Mais qui est Layvin Kurzawa ?

Fragile mais motivé


Maman est polonaise. Beau-papa, infirmier de profession, est un ancien joueur de Sainte-Maxime en PHA. Le couple veille sur Layvin ainsi que sur le petit frère, Yrles Teoro, qui est aujourd'hui au centre de formation de... l'OGC Nice. Kurzawa est né dans le Var, à Fréjus. Petit, il joue attaquant et s'invite au pôle espoir d'Aix-en-Provence. À 12 ans, il fait des essais à Bordeaux, Nantes, Nice, Marseille. C'est finalement Lens qui gagne le gros lot. Alors qu'il est à deux doigts de filer dans le Nord, Monaco lui demande de venir visiter les installations. Déjà, un coup de fil pour tout changer. L'histoire de sa vie. Proche de son Var natal, Kurzawa fait ses classes avec la génération 1992 de l'ASM, celle de Mendy, Pi, Eysseric, Makengo et Carrasco. Ensemble, ils remportent la Gambardella 2011 face à Saint-Étienne. À la Turbie, le jeune Kurz' fait parler son pied gauche et sa vitesse. Il est jeune, fan de Ronaldo - le…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant