Colomès - Les Américains regrettent déjà le choix qu'ils vont faire

le
1
Les sondeurs prédisent que le vote pour les petits candidats fera perdre 10 % à Hillary Clinton et 7 à Donald Trump.
Les sondeurs prédisent que le vote pour les petits candidats fera perdre 10 % à Hillary Clinton et 7 à Donald Trump.

L'importance prise pendant toute une semaine par la pneumonie d'Hillary Clinton est révélatrice de la volatilité de la campagne présidentielle américaine de 2016. On peut comprendre que les électeurs américains veuillent être sûrs de l'état de santé de celle qui est susceptible de présider à la destinée de leur pays. Mais imaginer qu'une faiblesse, en apparence passagère mais très largement médiatisée, allait la contraindre à renoncer à ce qu'elle ambitionne depuis vingt ans paraît surréaliste.

Quoi qu'il en soit, le mensonge par omission sur cet épisode médical, révélé avec deux jours de retard, a montré une fois de plus que la transparence, vertu cardinale dans la politique américaine, n'était pas le fort de la candidate. Toutes les supputations sur son véritable état de santé sont dès lors possibles. Mais aussi toutes les interrogations sur la façon dont elle a pu travestir la vérité sur ses imprudences dans l'affaire des e-mails, ou encore sur la manière dont, comme ministre, elle a pu favoriser les sponsors étrangers qui finançaient la fondation de Bill, son mari.

Sondage inquiétant

Rien d'étonnant, après cela, à ce que 41 % des électeurs démocrates, dans un sondage fait par le site Politico entre le 15 et le 17 septembre, déclarent qu'ils regrettent de ne pas avoir un meilleur choix que celui de voter pour la candidate choisie par leur parti. Et les républicains ne sont pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • antoin94 le lundi 19 sept 2016 à 10:32

    Entre la peste ( Hillary ) et le choléra ( Trump ) on comprend le désarroi des électeurs Américains ....