Colombie : victoire du « non » à l'accord de paix avec les FARC

le
0
L'ancien président et actuel sénateur Alvaro Uribe vote à Bogota, dimanche 2 octobre. Il a été un des leaders du « non ».
L'ancien président et actuel sénateur Alvaro Uribe vote à Bogota, dimanche 2 octobre. Il a été un des leaders du « non ».

Sur la base des résultats de 99,79 % des bureaux de vote, le « non » l’emporte avec 50,23 %, contre 49,76 % au « oui », selon l’autorité électorale colombienne.

Les Colombiens ont rejeté dimanche 2 octobre l’accord de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Il s’agit d’une défaite majeure pour le président Juan Manuel Santos qui avait fait du processus son objectif principal après un demi-siècle de conflit armé.

Sur la base des résultats de 99,79 % des bureaux de vote, le « non » l’emporte avec 50,23 %, contre 49,76 % au « oui », selon l’autorité électorale colombienne. L’écart représente moins de 60 000 voix sur 13 millions de bulletins. Le taux de participation s’est élevé à 37,28 %.

Les électeurs devaient simplement répondre à la question de savoir si le texte signé lundi 26 septembre à Carthagène par le président Juan Manuel Santos et le chef des FARC, Rodrigo Londono, dit « Timochenko », devait être avalisé.

Le « oui » a recueilli quelque 6,3 millions de voix, soit bien au-delà du minimum de 4,4 millions de voix requis (13 % de l’électorat). Mais pour l’emporter, il devait dépasser le « non ».

Référendum non obligatoire Le référendum, non obligatoire, avait été voulu par M. Santos afin de donner la « plus large légitimité » possible à l’accord. Les derniers sondages, publiés une semaine avant le scrutin, donnaient le « oui » gagnant, dans une fourchette allant de 55 % à 66 %.

En cas de victoire du « non », l’opposition, qui juge l’accord trop favorable aux rebelles, réclamait un retour à la table des négociations, une option rejetée par le président. Quant aux FARC, ils ont réagi sur Twitter, di...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant