Colombie-Le gvt et les Farc d'accord sur une commission vérité

le , mis à jour à 03:57
0

LA HAVANE, 5 juin (Reuters) - Le gouvernement colombien et les rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) se sont mis d'accord jeudi pour former une commission vérité qui devra mettre en lumière les atrocités de la plus longue guerre en cours en Amérique latine, une fois qu'elle sera terminée. Les négociateurs sont parvenus à cet accord malgré une escalade de la violence ces dernières semaines, susceptible de mettre en péril les négociations de paix, qui se déroulent à Cuba. "La commission (...) commencera à fonctionner après la signature d'un accord définitif et une fois que les Farc auront déposé les armes", est-il précisé dans l'accord lu par les représentants de Cuba et de la Norvège, les deux pays qui supervisent les discussions de paix. "Le gouvernement s'engagera à (...) l'établissement de la vérité dans tous les épisodes du conflit, y compris les plus graves violations des droits de l'homme." Les combats se sont poursuivis depuis que les négociations ont commencé il y a deux ans et demi à la Havane, portant à 220.000 le total des victimes de ce conflit de 50 ans, qui a également entraîné le déplacement de millions de Colombiens. Il y a plus de deux semaines, les Farc avaient annoncé la rupture de leur cessez-le-feu unilatéral à la suite de la mort de 26 des leurs dans une opération menées la veille par les forces gouvernementales. ID:nL5N0YD3IL Cette trêve avait été proclamée en décembre dernier. Les délégués des Farc et du gouvernement colombien se sont déjà mis d'accord sur trois des cinq points en négociation, la réforme agraire, l'arrêt du commerce de la drogue et l'intégration politique des anciens rebelles. Ils discutent actuellement de la compensation des victimes et de la démobilisation des combattants. Une fois qu'un accord partiel aura été trouvé sur chacun des cinq points, les deux parties passeront en revue le texte dans son intégralité qui, le cas échéant, sera ensuite soumis aux électeurs colombiens pour être ratifié. (Nelson Acosta, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant