Colombie-L'accord avec les Farc sera contraignant-négociateurs

le
0
    LA HAVANE, 13 mai (Reuters) - Le gouvernement Colombien et 
les rebelles marxistes des Farc se sont mis d'accord jeudi sur 
une série de mécanismes juridiques pour faire en sorte que 
l'accord de paix qui sortira des négociations soit contraignant 
une fois approuvé par référendum. 
    Les représentants du gouvernement et des Forces 
révolutionnaires armées de Colombie (Farc) sont en discussion à 
La Havane à Cuba depuis la fin 2012. 
    "Nous sommes arrivés à nous entendre pour donner à l'accord 
final une stabilité et une sécurité juridiques", annoncent les 
deux parties dans un communiqué commun lu à La Havane. 
    La date limite pour conclure un accord de paix définitif a 
été dépassée en mars, mais le président colombien Juan Manuel 
Santos a déclaré mercredi que son gouvernement espérait conclure 
un accord avec les Farc "dans un avenir très proche". 
    Le négociateur en chef du gouvernement, Humberto de la 
Calle, a réaffirmé la position de Bogota selon laquelle l'accord 
qui sera conclu devra être soumis à référendum. Il a estimé que 
les Farc étaient sur la voix de l'acceptation de cette idée. 
    "Le chef de la délégation des Farc a ouvert la porte à un 
référendum populaire il y a quelques jours", a déclaré Humberto 
de la Calle. "Nous considérons cela comme positif." 
 
 (Sarah Marsh, avec Julia Cobb à Bogota; Danielle Rouquié pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant