Colombie/Farc-Santos entrevoit un cessez-le feu au 1er janvier

le
0

BOGOTA, 28 octobre (Reuters) - Le président colombien Juan Manuel Santos a fait part de sa confiance mercredi sur les chances d'aboutir à un cessez-le-feu avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) à partir du 1er janvier si la dernière étape des discussions de paix est couronnée de succès. Le gouvernement et les dirigeants des Farc progressent lentement dans leurs discussions sur un plan de paix en cinq point destiné à mettre un terme à une guerre civile qui dure depuis plus d'un demi-siècle. Pour l'instant, les deux parties ne se sont mises d'accord que sur les trois premiers points depuis le début des négociations à La Havane, fin 2012. Les Farc ont annoncé en juillet un cessez-le-feu unilatéral, mais les forces gouvernementales poursuivent leurs attaques au sol même si elles ont suspendu leurs opérations aériennes. Bogotá a refusé d'annoncer à son tour un cessez-le-feu, expliquant que la guérilla avait par le passé profité de trêve pour étendre son territoire et pour se réarmer. "D'ici au 31 décembre, nous allons produire des efforts afin, par exemple, d'achever le cinquième point", a dit Juan Manuel Santos à des journalistes. "Et nous pourrons alors annoncer un cessez-le-feu bilatéral qui pourra être surveillé par la communauté internationale." (Helen Murphy,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant