Colombie : Falcao dénonce l'utilisation de son image dans la campagne électorale

le
0
Colombie : Falcao dénonce l'utilisation de son image dans la campagne électorale
Colombie : Falcao dénonce l'utilisation de son image dans la campagne électorale

La star du football colombien, Radamel Falcao, attaquant de l'AS Monaco, a dénoncé lundi l'utilisation de son image au cours de la campagne pour les législatives du 9 mars dans son pays. «Je ne soutiens aucun parti politique, ni aucun candidat au Congrès», a indiqué Falcao dans un message publié sur sa page Facebook, après son apparition dans des images de campagne. «Ceux qui ont utilisé mon image l'ont fait sans mon consentement», poursuit l'attaquant de la sélection nationale, rappelant que son nom constitue une marque déposée.

Le joueur, actuellement en convalescence après une opération consécutive à une blessure au genou, a prévenu que «faute de rectifications immédiates», il engagerait «les actions légales nécessaires», sans mentionner aucun candidat en particulier. Il a répété sur Twitter qu'il ne soutenait aucun candidat pour cette élection précise le quotidien El Heraldo.

Nuevamente quiero manifestar que no apoyo partido político alguno, ni ningún candidato al congreso... (Continua) https://t.co/PR1Iki3n9w? Radamel Falcao (@FALCAO) 24 Février 2014

Selon la presse locale, Falcao, adulé en Colombie, est apparu dans un photo-montage de campagne d'un candidat aux législatives, Jorge Franco Pineda, du parti Option citoyenne. Ce dernier s'est excusé sur sa page Facebook en expliquant que ces images, qui représentent plusieurs sportifs colombiens, avaient été diffusées par un club soutenant sa candidature. Il a assuré qu'elles avaient été retirées des réseaux sociaux où elles circulaient.

Un autre candidat, Fabio Cifuentes du parti Alianza Verde, aurait aussi utilisé, selon des médias colombiens, l'image de Falcao sur ses affiches, jouant sur l'espoir du pays de voir sa vedette récupérer à temps pour participer à la Coupe du monde de football au Brésil. «Oui, Falcao va au Mondial. Oui, Fabio Cifuentes va au Sénat. Rien n'est impossible pour Dieu» : tel serait le slogan auquel le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant