Cologne, objectif Europe

le
0
Cologne, objectif Europe
Cologne, objectif Europe

Lassé de faire l'ascenseur entre la première et la deuxième division, le 1. FC Cologne a décidé de se bouger pour redevenir un grand d'Allemagne. Pour cela, le club rhénan vise dès cette année une qualification européenne. La première depuis 1992.

Il fait beau, les oiseaux chantent et la Kölsch coule à flots. En cette journée de la mi-août, comme le veut la tradition, près de 50 000 supporters du 1.FC Cologne se pressent à la présentation officielle de leur équipe. Dans une ambiance de kermesse, les joueurs, mis en avant sur une estrade installée pour l'occasion devant le stade, chantent l'hymne du club et font la ola pour Hennes, la mascotte. Les vieilles gloires du club se succèdent sur scène et souhaitent bonne chance aux petits jeunes pour cette nouvelle saison. Le public, lui, se régale entre deux gorgées de bière. Il faut dire que le Colonais, connu pour sa joie de vivre, n'a pas besoin qu'on le supplie pour faire la fête. Encore moins cette année. Car pour la première fois depuis deux décennies, le club de la quatrième ville du pays a une ambition simple : aller faire un tour en Europe la saison prochaine. Si d'ordinaire, la direction du 1.FC a pour habitude de tempérer les ardeurs de ceux qui entourent le club, cette saison il n'est pas question de se cacher. "Nous avons le niveau pour nous qualifier pour la Ligue Europa ", ont assuré tour à tour Jonas Hector, Anthony Modeste et le coach Peter Stöger, le tout avec l'aval du board.

Tout le monde sur le pont


Ce regain d'ambition arrive après un bel été pour le club. Alors qu'un bon nombre de joueurs aurait pu partir, la plupart ont choisi de rester. En premier lieu : Jonas Hector. Après un Euro où le continent a fait sa connaissance, l'international allemand aurait pu choisir de quitter Cologne pour un cador européen. Le FC Barcelone a notamment fait une offre à Kölle, mais le latéral gauche a choisi de rester dans le club qui l'a révélé au grand public. Il en a même profité pour prolonger son contrat jusqu'en 2021. "Si j'ai choisi de rester, c'est parce que nous avons ce que je considère être une bonne équipe qui peut aller chercher l'Europe. Je me sens bien ici, il y a une très bonne dynamique", a-t-il déclaré à Kicker quelques jours après la signature de son nouveau contrat. Timo Horn, gardien formé au club, était lui aussi courtisé par de nombreuses écuries ; il a fait le choix de ne pas activer sa clause de départ pourtant ridiculement basse (environ sept millions d'euros). Restait le cas Anthony Modeste. Le Français, auteur d'une super saison l'an passé (15 buts en 34 journées de Bundesliga, 18…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant