Colloque : les Oscars de la déradicalisation

le
0
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve lors de la Conférence internationale sur la prévention de la radicalisation organisée à l'École militaire à Paris le 27 avril.
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve lors de la Conférence internationale sur la prévention de la radicalisation organisée à l'École militaire à Paris le 27 avril.

C'était un peu les Oscars de la déradicalisation. Et il fallait absolument en être. Mercredi 27 et jeudi 28 avril, les ministres se sont bousculés pour prendre la parole au premier Colloque international sur la prévention de la radicalisation. Ainsi les participants ont-ils pu entendre Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, Laurence Rossignol, ministre des Familles, et Hélène Geoffroy, secrétaire d'État à la Ville, en remplacement de son ministre de tutelle Patrick Kanner, « retenu par une réunion sur la préparation de l'Euro » et qui avait déclenché une polémique en évoquant les « Molenbeek français ».

L'événement, qui s'est déroulé dans les locaux ultra-sécurisés de l'École militaire, était organisé par le Comité interministériel de prévention de la délinquance (CIPD), présidé par le préfet Pierre N'Gahane. C'est la première fois que le monde de la recherche français et international se retrouve dans un même lieu pour présenter et échanger sur leurs travaux avec des élus, des représentants des services de l'État ou de la société civile. Il a été question de « mythe de la Belle au beau prince barbu », de la naissance du « sur-musulman », de l'« islamisation de la radicalité », ou de la « daechisation » des esprits?

Impossible déradicalisation ?

Il est au moins un point de vocabulaire qui met tout le monde...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant