Collision navale russo-turque évitée en mer Egée-Moscou

le
0
 (Précisions, contexte) 
    MOSCOU, 13 décembre (Reuters) - Un bâtiment de guerre russe, 
le destroyer Smetlivi, a dû tirer des coups de semonce dimanche 
matin pour éviter une collision en mer Egée avec un bateau de 
pêche turc, a déclaré le ministère russe de la Défense, cité par 
l'agence de presse Interfax. 
    L'attaché militaire turc en poste à Moscou a été convoqué, a 
ajouté le ministère. 
    Fin novembre, la destruction d'un bombardier russe Sukhoï-24 
par la chasse turque à la frontière syrienne a provoqué une 
crise dans les relations entre Moscou et Ankara. 
    Moscou précise que le bateau de pêche turc a d'abord ignoré 
les mises en garde du bâtiment russe mais a changé de cap quand 
celui-ci a tiré des coups de semonce. Les deux navires sont 
passés finalement à 500 mètres l'un de l'autre. 
    Dimanche dernier, la Turquie a accusé la Russie de 
"provocation", un militaire ayant brandi un lance-roquettes sur 
le pont d'un navire de guerre russe qui franchissait le détroit 
du Bosphore entre la mer Noire et la mer de Marmara. 
    La chaîne d'information turque NTV a diffusé des photos 
montrant un militaire russe en train de brandir un 
lance-roquettes sur le pont du navire de débarquement César 
Kounikov qui franchissait le 5 décembre le Bosphore à Istanbul. 
 
 (Katia Goloubkova; Eric Faye et Guy Kerivel pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant