Collectivités : un calendrier électoral chargé

le
0
Des municipales de 2008 aux sénatoriales de 2011, les scrutins ont ponctué chaque année du quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Hantise de chaque majorité, le calendrier des élections intermédiaires jusqu'en 2017 se trouve bien plus concentré que sous le quinquennat précédent, en raison notamment de la réforme territoriale souhaitée par Nicolas Sarkozy. Le grand rendez-vous est fixé pour 2014. Ce sera l'année des municipales (au début du printemps), des européennes (en juin) et du renouvellement d'une moitié du Sénat (à l'automne).

C'est aussi l'année fixée par le gouvernement Fillon pour les premières élections territoriales, prévues par la réforme des collectivités adoptée en 2010. Cet ensemble de loi prévoit la suppression des conseillers généraux et régionaux, et leur remplacement par une seule catégorie d'élus, les conseillers territoriaux, qui siègent dans les deux assemblées. La réforme a pour objectif de mieux coordonner les politiques départementales et régionales et de réduire le nombre global d'élus qui passe de 5 700 conseillers généraux et régionaux à quelque

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant