Collectivités locales : panne sèche sur le crédit 

le
0
INFO LE FIGARO - La banqueroute de Dexia arrive au moment où les acteurs du financement des collectivités territoriales replient la toile. Or La Banque postale ne semble prête à prendre le relais qu'en partie seulement.

C'est l'un des sujets sur lequel Bercy doit se pencher d'urgence. Une fois le démantèlement enclenché, la liquidation de Dexia pose la question cruciale du sort de Dexia Crédit Local, acteur historique du financement des collectivités locales en France. Avec deux risques majeurs à la clé. Le premier, le plus criant, l'avenir des 1300 salariés du groupe. Le second, moins visible mais tout aussi sensible, la nécessité de compenser la disparition de ce leader sur un marché des prêts au secteur local en voie d'assèchement. Un enjeu stratégique pour l'économie française, sachant que les communes et autres sociétés d'économie mixte concentrent une large partie de l'investissement en France.

Selon le schéma béni par Bercy, La Banque postale est censée prendre le relais de Dexia sur les nouveaux crédits, via une coentreprise dont elle détiendra 65 % et la Caisse des dépôts 35 %. Or, en l'état actuel des discussions, Philippe Wahl, le président du directoire de L

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant