Collado démissionne

le
0
Collado démissionne
Collado démissionne

« En désaccord avec la gouvernance du club, les actionnaires de FCIOP ont décidé de mettre fin ce jour au mandat de président exercé par Francis Collado », peut-on lire dimanche dans un communiqué publié sur le site officiel du FC Istres, où il est précisé que : « Désormais Henry Cremades cumulera les fonctions de Président et de directeur général. » Président du club istréen depuis le 30 mars 2010, date à laquelle il avait succédé à Bertrand Benoît (resté actionnaire par la suite), Francis Collado (67 ans) a remis ce dimanche matin sa démission aux actionnaires du club avec lesquels l'ancien collaborateur de Gervais Martel à Lens confirme qu'il était « en désaccord », comme il l'explique dans les colonnes de L'Equipe.

Plus de mandats à la Ligue

« Nous avions des divergences d'appréciations et il est normal que ce soit à eux que revienne la primeur des décisions. Comme je suis bénévole, cela ne me gêne pas du tout de passer la main. J'ai donc présenté ma démission ce matin (dimanche). Depuis trois ans et demi, je pense que cela s'est plutôt bien passé au club tant en termes de développement que d'organisation. Mais c'est la règle et je l'accepte. Moi, ce qui m'importait, c'est aussi de me faire plaisir en me levant tous les matins. En conséquence, je me retire », a révélé Francis Collado, qui perd du même coup ses différents mandats à la Ligue (LFP). « Le plus embêtant c'est que j'exerce aussi des fonctions au sein de l'UCPF et du Conseil d'Administration de la LFP. J'ai donc rendu ces mandats ipso-facto. »

Impliqué dans une enquête sur des paris douteux

Une décision qui intervient au lendemain de la défaite des Istréens à domicile face à Angers (4-2) lors de la 1ere journée du championnat de Ligue 2. Collado, qui avait vécu la montée de Martigues en L1 avant de devenir quelques années plus tard directeur général du Stade Malherbe Caen, avait été mis en cause récemment dans le cadre d'une enquête préliminaire sur des paris sportifs douteux sur le match opposant Istres à? Lens à Bollaert. Celui qui occupait alors toujours la présidence d'Istres avait nié fermement un quelconque arrangement entre amis avec son ancien club. « Franchement, je suis très étonné. Car il n'y a aucune raison que la rencontre ait pu être arrangée (?) Ceux qui ont vu le match peuvent se faire une idée. Il n'y a rien eu de suspect », avait affirmé Francis Collado en mai dernier. Sans forcément se douter à l'époque qu'il ne serait plus le président du FC Istres deux mois et demi après.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant