Colère des policiers : environ 200 fonctionnaires ont manifesté à Marseille

le
0
Colère des policiers : environ 200 fonctionnaires ont manifesté à Marseille
Colère des policiers : environ 200 fonctionnaires ont manifesté à Marseille

Alors que la grogne semble en suspens en France après les annonces du gouvernement, environ 200 policiers se sont de nouveau rassemblés dans la nuit de samedi à dimanche à Marseille (Bouches-du-Rhône).

 

Venus pour la plupart dans leurs voitures de fonction, certaines avec gyrophares mais sans les sirènes comme c'était le cas lors des manifestations les nuits précédentes, les policiers, en tenue ou en civil, se sont rassemblés dans le calme sur le Vieux-Port, très fréquenté par les badauds et les touristes. Ils ont entonné «La Marseillaise» avant de se disperser.

 

Vendredi soir, une manifestation similaire avait eu leu comme chaque soir depuis le début du mouvement de protestation des policiers en France. Dans la journée, une trentaine de policiers protestataires avaient été convoqués à la préfecture de police et à la direction départementale de la sécurité publique. «Il n'y aura pas de sanction ni de mise à pied, mais il s'agit de fermement rappeler les règles», avait indiqué le préfet de police Laurent Nunez, qui doit recevoir les policiers non syndiqués le 2 novembre.

 

En milieu de semaine, le gouvernement a annoncé le déblocage d'une enveloppe de 250 millions d'euros et des mesures répondant à la plupart des revendications des policiers, en espérant calmer le mouvement. Depuis l'annonce des ces mesures, dans de très nombreuses villes les policiers ont mis un terme à leurs rassemblements. Un mouvement spontané, initié de manière quais inédite le 17 octobre, lorsque des centaines de policiers ont défilé sur les Champs-Elysées en soutien à leurs collègues blessés le 8 octobre dans une attaque aux cocktails Molotov, dans un quartier réputé sensible de Viry-Châtillon (Essonne).

 

VIDEO. Paris: mobilisation nocturne de policiers en colère (le 18 octobre 2016)

 

VIDEO. Policiers en colère : «Viry c'était prévisible» (le 23 octobre 2016)

 

VIDEO. Les policiers ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant