Colère contre la libération d'un suspect de meurtre  

le
0
La cour d'appel de Pau doit examiner le dossier ce mardi. Les parents de la victime crient leur incompréhension.

C'est une famille totalement brisée qui attend avec impatience le nouveau rendez-vous judiciaire devant la cour d'appel de Pau. La chambre de l'instruction doit examiner mardi le renvoi devant les assises du meurtrier présumé de Jérémy Censier, un jeune Gersois tué à coups de couteau le 22 août 2009, lors des fêtes de Nay (Pyrénées-Atlantiques).

«Depuis vingt-cinq mois, avec ma femme, nous avons du mal à trouver le sommeil. Nous avons le sentiment que la justice nous enfonce. Et pour nous, c'est tout simplement insupportable. Il y a de la révolte», martèle Joël Censier. «À la mi-septembre, la justice a d'abord décidé de remettre en liberté l'auteur des coups de couteau mortels. Et puis, la semaine dernière, la Cour de cassation a purement et simplement annulé les procès-verbaux de celui qui avait avoué le meurtre de notre fils», ajoute-t-il. Pour ce père de famille, retraité de la police depuis mars dernier, «ces décisions de justice - pour de simples

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant