Colère bretonne : le risque d'une contagion

le
2
Les «bonnets rouges» qui défilent en Bretagne assurent avoir été contactés par d'autres régions qui souhaiteraient reprendre le flambeau. » INFOGRAPHIE - La colère bretonne ne s'éteint pas

Malgré la suspension du dispositif de l'écotaxe mardi dernier, ils étaient 10.000 à 30.000 à défiler samedi dernier à Quimper contre ce système de taxation de la circulation des poids lourds. Echauffourées, portiques incendiés... Les tentatives du gouvernement pour désamorcer la crise ne semblent pas satisfaire les «bonnets rouges» de Bretagne. Et le risque d'une contagion fait trembler le gouvernement.

Car la manifestation du 2 novembre regroupait pêle-mêle agriculteurs, artisans, patrons, commerçants, membres du Medef comme du NPA, et leurs revendications ne concernaient pas seulement l'écotaxe, mais aussi la fin du dumping social ou la lutte pour l'emploi. Des thèmes qui résonnent aux quatre coins de la France. Ainsi, les «bonnets rouges» l'assurent: ils ont...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6426934 le mardi 5 nov 2013 à 10:28

    RA89 LES GOUVERNEMENTS N'ONT PAS ENCORE COMPRIS QUE LES FLICAGES EN TOUT GENRES (RADARS ETYILOTEST CONTROLES AVEC LES LUNETTES ET TOUTES LES LIBERTES QUE L'ON RETIRE TOUS LES JOURS) LA POPULATION EN A PLUS QUE MARRE !!!!!!!!!!!!!!

  • LeRaleur le mardi 5 nov 2013 à 10:20

    Contagion il y aura. Le bonnet rouge prend de l'ampleur. Bonnet rouge = bonnet phrygien. La France est en train de faire une autre révolution.