Colère agricole : "La grande distribution a tué le monde paysan"

le
2
Pour une majorité d'agriculteurs en France, la grande distribution doit baisser ses marges pour mettre fin à la crise agricole. 
Pour une majorité d'agriculteurs en France, la grande distribution doit baisser ses marges pour mettre fin à la crise agricole. 

Le gouvernement a une nouvelle fois annoncé ce jeudi de nouvelles aides aux milliers d'agriculteurs venus avec plus de 1 500 tracteurs à Paris pour exprimer leur désarroi face à la chute constante de leurs revenus, sans tout à fait réussir à les rassurer. L'exécutif a prévu une rallonge de 85 millions d'euros par rapport au plan d'urgence dévoilé en juillet, sous la forme d'effacements et d'allègements de cotisations et charges sociales.

Mais c'est surtout un pas de la grande distribution que les agriculteurs attendaient ce jeudi. "Les vrais responsables, ce sont les grandes surfaces, les grands magasins, affirme Patrick Robin, éleveur de vaches race à viande dans l'Indre. Elles ont tué le monde agricole avec leurs marges. Édouard Leclerc a tué le monde agricole", répète ce quinquagénaire, qui assure vendre aux supermarchés sa viande à 3,70 euros le kilo, qui sera revendue ensuite 1,4 fois plus cher, "voire plus".

"On se fout de nous !"

Pour Patrick Robin, le plus gros problème, ce sont en effet les marges "toujours trop importantes et qui vont toujours vers les mêmes gens". "Il y a une personne qui a été missionnée par le gouvernement pour vérifier qui s'en mettait plein les poches. Le gouvernement a des noms, on le sait, mais pour l'instant on n'a encore rien vu ! Aucune sanction ! Et on sait que ce sont les grandes surfaces, les responsables." Une solution ? "Que l'État réglemente ces marges,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le jeudi 3 sept 2015 à 19:10

    Je ne pense pas que la Grande Distribution soit bien fautive sur ce coup.Le problème des normes n'a aucun rapport avec les Grands ou petits de la distribution, le problème fondamental pour l'agriculture comme pour l'industrie ce sont les charges.Si l'on veut maintenir notre couverture sociale il faut réduire les dépenses de santé mais surtout les dépenses publiques et le fardeau du public : trop de fonctionnaires,

  • mxnagg le jeudi 3 sept 2015 à 18:58

    C'est pas la Grande distribution c'est les Abattoirs qui trace pas, pour glisser du "made in Ailleurs" au prix du "Made in France" et l’État car le Manuel dit que dans une Économie MODERNE il y a que du tertiaire et ZERO agricole ZERO Mine et Surtout ZERO industrie.