Cohn-Bendit : "Rama Yade peut rejoindre Macron"

le
0
Rama Yade a invoqué le général de Gaulle lors de son annonce au 20 heures de TF1.
Rama Yade a invoqué le général de Gaulle lors de son annonce au 20 heures de TF1.

« Il faut être sérieux, une candidature à la présidentielle, cela se prépare des années à l'avance. Je ne suis pas prête aujourd'hui. » Cet aveu, Rama Yade l'a fait il y a quatre ans et demi au Journal du dimanche. C'était en octobre 2011, Jean-Louis Borloo - qu'elle avait rallié après sa rupture avec Nicolas Sarkozy - venait d'annoncer, sur TF1, qu'il ne se présenterait pas à l'élection suprême, refusant de porter une « candidature de témoignage ». Quatre ans et demi plus tard, donc, c'est sur ce même plateau que l'ex-secrétaire d'État aux Droits de l'homme vient présenter la sienne.

LIRE aussi Rama Yade : une franc-tireuse à la présidentielle

Ce 21 avril 2016, date on ne peut plus symbolique, Rama Yade, 39 ans, « annonce aux Français [s]a candidature à la présidence de la République française ». Lèvres glossées, cheveux nattés-serrés, port de tête altier, l'ex-enfant turbulente de la Sarkozie est apparue sage, posée. Amincie dans sa veste bleue rayée et son haut blanc, celle qui ne porte d'ordinaire que des vêtements noirs issus d'une grande enseigne suédoise a voulu jouer la carte de la crédibilité. Et pour cela, elle a convoqué rien de moins que? le général de Gaulle ! Qui mieux que le sauveur de la France pouvait lui apporter cette légitimité qui lui fait défaut ? Rama Yade, ce « pur produit du sarkozysme »...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant