Cohn-Bendit ouvre un front chez les Verts

le
0
L'eurodéputé et Placé, patron des sénateurs écolos, ont croisé le fer sur le comportement des dirigeants du parti.

«Aujourd'hui, nous incarnons souvent l'insoutenable légèreté de l'arrivisme.» Daniel Cohn-Bendit a eu la délicatesse de s'inclure dans sa verte critique des écologistes. Mais usant, dans un entretien à Libération, vendredi, du ton direct qui est sa marque de fabrique, le coprésident du groupe écolo au Parlement européen a provoqué une certaine ébullition au sein d'Europe Écologie-Les Verts, qu'il a cofondé. D'autant que se tient ce week-end le conseil fédéral du parti au cours duquel Pascal Durand devrait être élu secrétaire national à la suite de Cécile Duflot.

Pour Cohn-Bendit, qui dresse le bilan des élections présidentielle et législatives, le «paradoxe», c'est que les écologistes d'EELV existent «à l'Assemblée, au Sénat et au gouvernement, mais plus dans la société». «Nous avons échoué, dit-il, là où on voulait redonner espoir: en faisant de la politique autrement.» Sur Canal +, il a à nouveau proposé de relancer la «coopérative des éc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant