Cognac : Nomura avertit sur une baisse des volumes

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Le courtier estime que les groupes de spiritueux devraient être pénalisés par la diminution attendue des ventes de cognac, notamment en Chine. Seul LVMH semble tirer son épingle du jeu.

Dans une note consacrée au marché mondial du cognac, les prévisions de Nomura sont prudentes concernant les ventes attendues en Chine au cours des deux prochains trimestres. La bonne publication de la division Hennessy du groupe LVMH, le 15 octobre, ne doit pas occulter le ralentissement de la consommation globale chinoise.

Hennessy est en effet bien plus exposé aux États-Unis que la plupart de ses concurrents. L'Asie représente moins de 50% de l'activité d'Hennessy, contre 80% pour les marques de cognac de Pernod Ricard (Martell) et de Rémy Cointreau (Rémy Martin). Le chiffre d'affaires d'Hennessy est ainsi moins dépendant du marché chinois et offre plus de résilience. Il a d'ailleurs augmenté de 9% au troisième trimestre en données organiques, grâce notamment à un relèvement des prix.

 

Parmi les autres groupes de spiritueux passés au crible dans cette étude de Nomura, Diageo fait figure de favori, étant conseillé à l'achat. Son chiffre d'affaires a progressé de 3,1% au premier trimestre clos fin septembre.

En revanche, le courtier émet un avis neutre sur Pernod Ricard, avec un objectif de cours à 87 euros. Ses revenus devraient ressortir stables sur ce premier trimestre, plombés par une baisse des ventes de cognac attendue entre 5 et 10% sur la période vu l'ampleur du déstockage observé en Chine.  

Rémy Cointreau est, lui, conseillé à la vente par Nomura. Son chiffre d'affaires a d'ailleurs reculé de 6,3% au premier semestre clos fin septembre, pénalisé par la chute de 13% des ventes de sa marque de cognac, Rémy Martin.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant