Coface: des perspectives toujours prudentes pour 2016.

le
0

(CercleFinance.com) - Coface a fait état ce mercredi après marché d'un chiffre d'affaires consolidé en recul de 6,3% et de 4,4% hors effet devises au premier trimestre à 365 millions d'euros.

Par zones géographiques, seule la région Amérique du Nord a vu ses revenus évoluer favorablement (+7,2% et +6,8% hors effet de changes à 36,3 millions d'euros). Ceux provenant d'Europe Centrale ont quant à eux reculé de 0,8% à 30,9 millions d'euros (+1,7% à devises constantes), tandis que les ventes en Asie/Pacifique, Europe du Nord et dans la zone 'Méditerranée et Afrique' ont baissé de respectivement 4, 5,8 et 6,1% à 26,9, 83,4 et 84,6 millions (-4,5, -5,8 et -4% hors effet devises). Enfin, le chiffre d'affaires a diminué de respectivement 11,8 et 16,9% dans les régions Europe de l'Ouest et Amérique latine à 84,4 et 18,4 millions d'euros (-11,3 et +4,7% hors effet de changes).

Sur le plan de la rentabilité, le bénéfice net part du groupe s'est établi à 26,9 millions d'euros hors éléments retraités, soit un décrochage de 35,8% et de 34,6% hors effet de changes, tandis que le bénéfice opérationnel s'est replié de 34,1% et de 32,7% hors effet de changes à 38,2 millions d'euros.

Dans une économie mondiale qui reste volatile, marquée par une croissance atone et des risques élevés dans les marchés émergents et certains secteurs (matières premières, métaux...), Coface a indiqué rester prudent pour 2016.

'Dans les marchés matures, où les risques sont faibles, nous nous attendons à ce que la pression commerciale reste forte', a détaillé le groupe, qui anticipe par ailleurs une matérialisation progressive des mesures prises fin 2015 en Asie dans se résultats.

Intégrant notamment les conclusions de la revue complète des coûts, le plan stratégique de Coface sera présenté le 22 septembre prochain.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant