Coface alerte sur la surchauffe des pays émergents

le
0
L'Argentine et le Vietnam inquiètent plus particulièrement l'assureur-crédit.

Les émergents sont confrontés à un «problème de riches»: lutter contre la surchauffe de leur économie - de 6 à 7% l'an dernier -, quand les pays développés cherchent à doper leur faible croissance. «Leur gestion macro­éco­no­mique fait face à un dilemme: contenir l'inflation qui accompagne cette forte croissance par des politiques monétaires et budgétaires restrictives, sachant que les hausses de taux d'intérêt contribuent à l'afflux massif de capitaux», explique le chef économiste de la Coface, Yves Zlotowski. Certains pays sont mieux armés, comme le Brésil, locomotive du continent sud-américain et l'un des premiers à avoir réagi, en relevant très tôt ses taux d'intérêt et en imposant des taxes aux entrées de capitaux.

Dilma Rousseff, successeur de Lula à la présidence, a également commencé à imposer des restrictions budgétaires. Si les capitaux continuent d'affluer, la croissance s'est un peu ralentie au premier trimestre, à 4,2%, contre 7

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant