Coe-Rexecode prône le recul de l'âge effectif de départ à la retraite

le
1

(NEWSManagers.com) - Le centre d'observation économique et de recherches pour l'expansion de l'économie et le développement des entreprises (Coe-Rexecode) a diffusé jeudi 13 juin un document de travail portant sur l'impact macroéconomique d'une suppression du déficit du système des retraites à l'horizon 2020 en jouant sur des leviers tels que la hausse du taux de cotisation, le gel du montant des pensions et le recul de l'âge moyen de départ.

Partant du constant que " le déficit de notre système de retraite, actuellement de plus de 13 milliards d'euros, sera compris entre 24 milliards d'euros courants dans le meilleur des cas et 40 milliards d'euros en 2020" , de nouvelles actions pour rééquilibrer le système de retraite sont indispensables. Dans ce cadre, selon les calculs de Coe-Rexecode, " seul un recul de l'âge effectif moyen de départ à la retraite aurait un impact positif à moyen terme sur le PIB, sur l'emploi et sur le pouvoir d'achat des retraités et des salariés, puisqu'il augmenterait le revenu national distribuable." Ainsi, " en décalant l'âge effectif moyen de départ à la retraite de 3 ans par rapport à 2011, ce qui le porterait à près de 64 ans en 2020, indique le centre d'observation, " le déficit de 40 milliards d'euros serait résorbé et un potentiel de croissance de 3 à 4 points de PIB serait libéré d'ici 2020" .

En revanche, pour combler le déficit de 40 milliards d'euros en 2020, indique l'étude, l'augmentation du taux de cotisation nécessaire conduirait à une baisse du PIB de 2,5 points et coûterait 700 000 emplois. De même, une baisse relative du montant des pensions nettes aurait un impact un peu moindre, mais toujours négatif, sur l'économie (-2 % en PIB). Avec un coût pour l'emploi estimé à 300 000.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7346902 le mercredi 19 juin 2013 à 14:57

    ça s' appelle exprimer des évidences ça .