Cocorico au Mugello

le
0

La Marseillaise a résonné dimanche dans le ciel de Mugello après la victoire sur le Grand Prix d’Italie, catégorie Moto2, de Johann Zarco lors d’une course réduite à dix tours après la chute de Xavier Vierge.

Et de dix pour Johann Zarco. L’expérimenté pilote français de 25 ans a enlevé dimanche le dixième Grand Prix de sa carrière en passant en tête la ligne du GP d’Italie. Parti en sixième position, le champion du monde Moto2 a remporté sa deuxième victoire de la saison après l’Argentine en s’imposant devant Lorenzo Baldassatti à l’issue d’un duel passionnant avec l’Italien, poussé par son public. « La bagarre avec Baldassarri a été d’anthologie, estimait même le Français sur Eurosport après l’arrivée. Il roulait vraiment très bien, il était très propre. Ma moto allait vite dans la ligne droite, donc j’ai essayé de profiter de ça. » Zarco, qui se relance dans la course au championnat du monde avec ces 25 points pris au Mugello, a pris la tête à mi-course lors de cette sixième manche réduite à dix tours après la chute de Xavi Vierge, venu endommager un mur gonflable de protection. Dix minutes d’arrêt qui ont provoqué une grande confusion. Mais pas de quoi déstabiliser le vainqueur du jour. « Je suis resté calme », avoue Zarco.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant