Cocaïne : quand deux hôtesses d'Air France se la jouent "Jackie Brown"

le
0
Deux hôtesses d'Air France sont soupçonnées d'avoir participé à un réseau d'importation de drogue qui transitait sur des vols de la compagnie nationale.
Deux hôtesses d'Air France sont soupçonnées d'avoir participé à un réseau d'importation de drogue qui transitait sur des vols de la compagnie nationale.

On se croirait dans un policier à la Tarantino. En pleine polémique sur la sécurité à bord, deux hôtesses de la compagnie Air France ont été interpellées et mises en examen le 19 mai dernier, entre la Guadeloupe et la métropole, dans le cadre d'une enquête sur un important trafic de drogue. 36 kilos de cocaïne et 110 000 euros ont été saisis lors d'une perquisition en Île-de-France, au domicile d'un membre de ce réseau composé de huit personnes issues de la même famille. À l'origine de l'arrestation des suspects en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d'Oise, la brigade des stups de Paris, qui suivait depuis plus d'un an leur piste.

Selon une source policière citée par nos confrères de France TV info, "l'ensemble du trafic a eu lieu sur des vols Air France". L'enquête, ouverte en avril 2015, a révélé que le réseau en question s'approvisionnait en poudre à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). La marchandise était ensuite récupérée à l'aéroport d'Orly, dans le Val-de-Marne. Un précédent avait eu lieu en novembre 2015, au lendemain des attentats de Paris. À l'époque, 41 kilos de cocaïne avaient été saisis dans la soute d'un avion en provenance de Saint-Martin à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle.

Deux des huit personnes arrêtées ont été relâchées. Les six autres ont été présentées à la justice. Parmi elles, quatre ont été incarcérées, dont une des hôtesses de l'air. Remise en liberté, sa collègue a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant