Coca-Cola réduit ses prévisions pour 2017, le titre baisse

le
0
 (Actualisé avec cours de Bourse, détails, commentaire 
d'analyste) 
    9 février (Reuters) - Coca-Cola  KO.N  a annoncé jeudi 
prévoir un bénéfice ajusté annuel en repli en raison des coûts 
liés à son retrait de l'activité d'embouteillage en Amérique du 
Nord. 
    L'action du premier fabricant mondial de boissons non 
alcoolisées recule de 2,16% à 41,11 dollars à Wall Street. 
    Coca-Cola s'est délesté d'une grande partie de cette 
activité d'embouteillage pour faire face à la baisse de la 
demande de boissons gazeuses en Amérique du Nord. Il a dit jeudi 
être en bonne voie d'avoir totalement refranchisé cette activité 
aux Etats-Unis d'ici la fin de l'année. 
    Les charges liées à cette refranchisation risquent de peser 
davantage sur le bénéfice annuel que ne le pensaient les 
analystes, écrit dans une note à ses clients le courtier Cowen & 
Co.  
    Le groupe d'Atlanta prévoit un bénéfice par action ajusté 
2017 en baisse de 1% à 4% par rapport à celui de 1,91 dollar 
dégagé en 2016. Le consensus moyen des analystes est de 1,97 
dollar, selon Thomson Reuters I/B/E/S. 
    Le bénéfice net part du groupe est tombé à 550 millions de 
dollars (515 millions d'euros), soit 13 cents par action, contre 
1,24 milliard (BPA 28 cents) un an plus tôt. 
    Ces comptes trimestriels incluent une charge de 919 millions 
de dollars liée précisément à la refranchise des opérations 
d'embouteillage. 
    Hors éléments exceptionnels, Coca-Cola a dégagé un bénéfice 
de 37 cents par action, conforme aux estimations.  
    Le chiffre d'affaires s'est contracté pour un septième 
trimestre consécutif sur les trois derniers mois de 2016, de 6% 
à 9,41 milliards de dollars. Il est cependant au-dessus de 
l'estimation de 9,13 milliards de dollars des analystes, grâce 
aux solides ventes de sodas enregistrées en Amérique du Nord, 
son principal marché. 
    En volume, les ventes ont progressé de 1% en Amérique du 
Nord au quatrième trimestre mais elles ont globalement reculé de 
1% en raison de l'inflation élevée dans certains pays d'Amérique 
latine. 
 
 (Sruthi Ramakrishnan à Bangalore; Bertrand Boucey et Claude 
Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant