Coca-Cola fait son grand retour en Birmanie

le
0
Symbolique, le retour du géant américain marque l'ouverture économique du pays après de nombreuses années de dictature militaire.

Désormais, seuls Cuba et la Corée du Nord sont privés de Coca-Cola. Présent dans 200 pays, le géant des bulles s'était officiellement retiré de Birmanie depuis 60 ans, avec l'arrivée au pouvoir de la junte militaire en 1962. La célèbre boisson gazeuse va désormais inonder le marché birman. Signe que la page de la junte est tournée, le géant américain a inauguré hier une première usine de mise en bouteille de sa boisson pétillante, dans la banlieue de Rangoon, capitale birmane.

Un retour très symbolique qui illustre l'appétit des investisseurs étrangers pour la Birmanie. Depuis la dissolution de la junte, il y a deux ans et la levée de la plupart des sanctions occidentales, le gouvernement birman, toujours contrôlé par des militaires, multiplie les signes d'ouverture à l'économie de marché. Boycotté par les investisseurs étran...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant