Coalition en Allemagne : de nouvelles têtes autour d'Angela Merkel

le
0
Sigmar Gabriel, nouveau numéro deux allemand, aux côtés de la chancelière Angela Merkel.
Sigmar Gabriel, nouveau numéro deux allemand, aux côtés de la chancelière Angela Merkel.

Et maintenant, au boulot... Après 84 jours d'interminables conciliabules, d'intenses négociations et de menaces théâtrales, les conservateurs de la CDU/CSU et les sociaux-démocrates du SPD vont pouvoir commencer à gouverner l'Allemagne de concert. "Nous avons passé près de trois mois à former le gouvernement, constatait, un rien amère, Angela Merkel la semaine dernière. Maintenant, il faut enfin se remettre au travail." Le calendrier du troisième mandat consécutif de l'ancienne physicienne est-allemande est en effet plutôt chargé.

Les quinze membres du nouveau cabinet vont tout d'abord devoir apprendre à se connaître pour bien piloter le pays ensemble. Quatre des six ministres du SPD n'ont jamais goûté au pouvoir fédéral. La ministre de l'Environnement et de la Construction, Barbara Hendricks, est ainsi pratiquement inconnue du grand public, tout comme Heiko Maas, chargé de la Justice. Manuela Schwesig à la Famille et l'ancienne secrétaire générale du parti qui a hérité du portefeuille du Travail, Andrea Nahles, vont également devoir faire leurs preuves.

Dans la ligne droite de la stratégie de Merkel

Sur les dossiers sociaux, les dirigeants du SPD vont rapidement lancer plusieurs importantes réformes qu'ils sont parvenus à "arracher" à Angela Merkel en contrepartie de leur participation à la grande coalition, qui a été approuvée samedi par près de 76 % de leurs adhérents lors d'un référendum interne. C'est le cas notamment de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant