Coalition anti-EI: L'Allemagne songe à mobiliser 1.200 soldats

le
0
    FRANCFORT, 29 novembre (Reuters) - L'Allemagne pourrait 
envoyer 1.200 soldats au Moyen-Orient d'ici la fin de l'année 
dans le cadre de la coalition contre l'organisation djihadiste 
Etat islamique (EI), déclare dimanche le chef d'état-major des 
forces allemandes dans le Bild am Sonntag. 
    Volker Wieker précise qu'il ne prévoit pas d'engagement 
direct dans l'offensive contre l'EI mais que ces troupes 
fourniraient un soutien aux avions et aux navires de guerre 
mobilisés dans le cadre de cette coalition. 
    La chancelière Angela Merkel, reçue mercredi dernier par 
François Hollande à l'Elysée, s'est engagée à soutenir 
l'offensive contre l'EI. (voir  ID:nL8N13K4Y5 ) 
    Depuis les attaques qui ont fait 130 morts le 13 novembre à 
Paris et aux abords du Stade France, à Saint-Denis, le président 
français tente de constituer une "grande coalition" pour 
"détruire" l'Etat islamique à laquelle participeraient aussi 
bien les Etats-Unis que la Russie, déjà engagés séparément 
contre l'organisation d'Abou Bakr al Baghdadi. 
    Le projet allemand exposé par le chef d'état-major de la 
Bundeswehr doit encore être approuvé par le Parlement.  
    "D'un point de vue militaire, pour le service apporté à des 
avions et des bâtiments, quelque 1.200 soldats seraient 
nécessaires", précise Wieker, qui dit espérer obtenir 
l'autorisation définitive d'ici la fin de l'année. 
    Une frégate de la marine allemande pourrait par ailleurs 
accompagner le porte-avions Charles-de-Gaulle, qui croise 
actuellement en Méditerranée orientale, pour participer au 
ravitaillement d'avions. 
    Il indique aussi que des contacts sont en cours avec la 
Jordanie et la Turquie en vue du déploiement d'avions de 
reconnaissance Tornado. 
 
 (John O'Donnell; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant