Coalgate : le gouvernement indien sévit

le
0

(Commodesk) Le groupe interministériel indien sur le charbon recommande d'annuler les attributions de trois concessions à des compagnies privées, et demande une retenue sur les garanties bancaires pour quatre autres concessions. Parmi les plus importantes des entreprises épinglées figurent Tata Sponge Iron, JSW Steel, Bhushan Steel et SKS Ispat.

Le groupe a réexaminé les 14 et 15 septembre la situation de 10 concessions minières allouées à 23 industriels différents. Le groupe doit se réunir de nouveau ce 17 septembre. Au total, une soixantaine de contrats miniers doivent être réexaminés.

Cette remise à plat fait suite au scandale dit « Coalgate » : un audit de l'autorité indienne de vérification des comptes publics (Comptroller and Auditor General - CAG) avait révélé des attributions irrégulières de permis d'exploitation minière. Certains des gisements concernés n'ont jamais été mis en exploitation, alors même que l'Inde fait face à des pénuries récurrentes de charbon qui mettent à mal sa production d'électricité. Le CAG estime à 26 milliards d'euros la perte pour l'Etat occasionnée par les attributions douteuses de mines de charbon depuis 2004.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant