CO2 et fonte des glaces : le passé livre ses secrets

le
0
Le gaz carbonique est à l'origine de la dernière grande déglaciation.

C'est une grosse incertitude que vient de lever une équipe européenne de chercheurs emmenée par des glaciologues français et une sérieuse contrariété pour les climato-sceptiques. Ils montrent en effet que la hausse des températures en Antarctique correspondant à la dernière grande déglaciation (entre -20.000 et - 10.000 ans dans le passé), s'est produite de façon concomitante avec une hausse du CO2 dans l'atmosphère et non pas, comme on le pensait jusqu'à présent, avec un décalage dans le temps entre l'élévation des températures qui serait intervenue d'abord et l'augmentation du CO2 qui aurait suivi ensuite.

Les précédents travaux estimaient en effet qu'à cette époque, la hausse des températures avait précédé de près de 800 ans l'augmentation des gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Un décalage que les scientifiques expliquaient mal et qui représentait du pain bénit pour les sceptiq...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant