Cnova (Casino) visé par une "class action" aux Etats-Unis

le
0
    * Plainte déposée pour informations trompeuses 
    * Des plaintes "loin d'être déclarées recevables"-Cnova 
    * Le titre Cnova a perdu plus des deux tiers de sa valeur 
 
    par Pascale Denis 
    PARIS, 22 janvier (Reuters) - Une "class action" (actions de 
groupe) a été lancée aux Etats-Unis contre Cnova  CNV.O , 
filiale de Casino  CASP.PA  cotée au Nasdaq, pour divulgation 
d'informations trompeuses. 
    Les plaignants reprochent au spécialiste du e-commerce de ne 
pas avoir prévenu le marché, entre son introduction en Bourse et 
le 18 décembre 2015, d'une série de défaillances ayant conduit à 
une surestimation de ses ventes et de ses résultats, selon le 
document déposé par le cabinet Glancy Prongay & Murray auprès 
d'un juge de l'Etat de New York. 
    L'entreprise n'a pas fait savoir, selon eux : "que ses 
ventes étaient surestimées; qu'elle n'avait pas déprécié 
correctement la valeur de certains stocks; qu'il y avait des 
écarts importants dans l'évaluation des produits retournés ou 
abîmés; que les comptes étaient donc surestimés et que les 
communiqués financiers sur ses opérations et ses perspectives 
étaient faux et trompeurs". 
     Interrogé Cnova - dont les deux grands actifs sont 
CDiscount, un des leaders du e-commerce non alimentaire en 
France, et le brésilien Nova Pontocom - a fait savoir que "ces 
plaintes sont loin d'être déclarées recevables". 
    "Cnova rejette fermement toutes ces allégations et entend 
se défendre vigoureusement", a déclaré une porte-parole du 
groupe. 
    Le chiffre d'affaires de Cnova est passé dans le rouge au 
quatrième trimestre (-5,9% à change constants), plombé par une 
chute de 20% de son activité au Brésil. 
    Le 18 décembre 2015, le groupe a annoncé lancer "une revue 
sur des irrégularités commises dans la gestion de ses stocks" au 
Brésil. Le 12 janvier 2016, il a révélé une surestimation 
possible de son chiffre d'affaires d'environ 30 millions d'euros 
et annoncé une dépréciation liée à l'évaluation des produits 
abîmés ou retournés, se soldant par une provision de 30 à 35 
millions d'euros.   
    Il a également annoncé une provision complémentaire liée à 
des dettes fournisseurs non comptabilisées. 
    Introduite à 7,00 dollars par action en novembre 2014 sur le 
marché américain, l'action Cnova ne valait plus que 2,31 dollars 
jeudi en clôture du Nasdaq. 
    Alors que l'opération pouvait sembler compromise par une 
très forte volatilité sur les marchés et par la détérioration de 
l'économie brésilienne, Casino l'avait lancée, contraint de 
réviser en forte baisse le prix d'introduction et de limiter la 
part de flottant proposée aux investisseurs.     
    Le directeur général de Cnova Brésil, qui était également 
co-directeur général de l'ensemble du groupe Cnova NV, vient de 
démissionner. Il sera remplacé à la mi-février au Brésil, tandis 
que Emmanuel Grenier, co-directeur général de Cnova prendra, 
seul, les rênes du groupe. 
 
 (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant