Club Med-L'Europe et l'Afrique pénalisent les résultats

le
0

* Recul de 4,8% du résultat opérationnel des villages * Perte nette de 9,0 millions d'euros * Le groupe table en 2014-2015 sur un résultat net positif (Actualisé avec conférence téléphonique) par Pascale Denis PARIS, 28 novembre (Reuters) - En pleine bataille d'OPA, le Club Méditerranée CMIP.PA a fait état vendredi d'une baisse du résultat opérationnel de ses villages au cours de son exercice décalé 2013-2014, plombé par le marasme en Europe, les troubles au Moyen-Orient et les craintes liées au virus Ebola en Afrique. Le groupe de loisirs convoité par le milliardaire chinois Guo Guangchang et le financier italien Andrea Bonomi a stabilisé le chiffre d'affaires de ses village et a estimé que ses résultats démontraient la pertinence de son positionnement stratégique sur le haut de gamme (villages 4 et 5 tridents) et la focalisation sur les régions à forte croissance, principalement la Chine et le Brésil, visant à contrer les difficultés du marché européen. Cette montée en gamme, soutenue par le conglomérat chinois Fosun 0656.HK , est contestée par Andrea Bonomi qui dit vouloir développer l'offre moyen de gamme (3 tridents) et poursuivre une stratégie "plus équilibrée" entre l'Europe, l'Amérique et l'Asie. Le directeur financier Michel Wolfovski a tenu à souligner que l'OPA en cours entravait la stratégie de développement du Club en retardant par exemple certains projets, comme celui du village 5 tridents prévu à Cefalu (Sicile), faute de financements. "Nous avons besoin de banques italiennes qui veulent être sûres de la stratégie de développement dans le haut de gamme avant de s'engager", a-t-il dit lors d'une conférence téléphonique. Les réservations des huit dernières semaines accusent une baisse de 12,4%, avec une chute de 18,8% dans la région Europe-Afrique plombée par un contexte géopolitique difficile et les craintes liées au virus Ebola. Le village de Cap Skirring, au Sénégal, accuse une chute de ses ventes de 50%. En Asie, où elles reculent de 5,9%, le Club précise que la baisse s'explique par un décalage de réservations lié à un nouvel an chinois tardif (19 février) en 2015. STABILISATION DU CA Le Clud Med est parvenu à stabiliser le chiffre d'affaires de ses villages (+0,2% à taux de changes constants à 1,376 milliard d'euros) au cours de son exercice 2013-2014 clos le 31 octobre, grâce à la bonne tenue du continent américain, tandis que la hausse des ventes a été modeste en Asie. Les ventes réalisées au Brésil, aux Etats-Unis et au Canada ont grimpé de 6,7%, tandis qu'elles ont reculé de 1,5% dans la zone Europe-Afrique. En Asie, qui fait l'objet de toutes les attentions du Club qui entend faire de la Chine sa deuxième clientèle dès 2015, la hausse a été limitée à 2,2%. Cette faible progression s'explique, selon le groupe, par un recul de la demande des voyageurs chinois vers la Malaisie et la Thaïlande, frappées par des catastrophes aériennes et des troubles politiques. Le résultat opérationnel des villages, plombé par une perte de 4,0 millions dans la zone Europe-Afrique, recule de 4,8% à 53 millions d'euros. Le résultat net ressort en perte de 9,0 millions d'euros, comme au cours de l'exercice précédent, grevé par des coûts exceptionnels de 13 millions liés à la fermetures de villages en Egypte, en Tunisie et en Turquie. Le groupe dit anticiper un résultat net positif en 2014-2015, sauf nouvelle dégradation de l'environnement, grâce à une nette baisse de ses coûts exceptionnels. Ces coûts, qui ont totalisé 75 millions d'euros sur les trois derniers exercices, "sont maintenant derrière nous", a indiqué Michel Wolfovski. Il a également chiffré à 6,0 millions les coûts liés à l'OPA (experts, banquiers avocats) sur les deux derniers exercices. Le Club, dont la première OPA remonte au printemps 2013, fait l'objet d'une intense bataille boursière depuis juin 2014. La dernière offre en date émane d'Andrea Bonomi, qui se propose de racheter le Club à 23 euros par action. ID:nL6N0T14KP Alors que le marché parie sur une nouvelle surenchère de Fosun, allié au brésilien Tanure, l'Autorité des marchés financiers a donné jusqu'au 1er décembre au conglomérat chinois pour contre-attaquer. ID:nL6N0T360L et ID:nL6N0TB40M Le titre Club Med, qui se traite à 23,75 euros vendredi matin, a vu son cours de Bourse grimper de 3,5% depuis le début de l'année et de plus de 70% depuis la première offre de Fosun, en mai 2013. * Le communiqué : http://reut.rs/1v0tLS8 (Edité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant