Club Med devrait soutenir l'offre du chinois Fosun dans la semaine

le
0

par Astrid Wendlandt et Matthieu Protard et Juliette Rouillon PARIS, 4 janvier (Reuters) - Le conseil d'administration de Club Med CMIP.PA devrait se prononcer en faveur de l'offre de rachat d'un consortium mené par le milliardaire chinois Guo Guangchang dans la semaine, après le refus de l'Italien Andrea Bonomi de relever la sienne. La décision de l'homme d'affaires italien de jeter l'éponge a mis fin à la plus longue bataille de l'histoire boursière française, ce qui lève l'incertitude concernant l'avenir du groupe français de loisirs, confronté à une baisse de la demande en Europe et à d'importants coûts de restructuration. ID:nL6N0UH222 Les investisseurs espèrent que les nouveaux propriétaires de l'opérateur de villages de vacances vont investir dans la stratégie de montée en gamme du groupe lancée en 2004 et dans son développement en dehors de l'Europe, notamment en Chine. Guo Guangchang, dont le magazine Forbes estime la fortune à 4,3 milliards de dollars, a présenté le Club comme un investissement idéal pour répondre aux attentes d'une classe moyenne chinoise qui découvre les voyages touristiques. ID:nL6N0TW3MF Depuis que l'Autorité des marchés financiers (AMF) a décidé à la mi-novembre d'accélérer le calendrier des surenchères, le conseil d'administration du Club Med a à plusieurs reprises fait savoir qu'il ne se prononcerait que sur l'ultime surenchère pour le rachat de la société, et non sur les surenchères successives. Il doit se prononcer sur l'offre chinoise dans les jours à venir, a indiqué dimanche un porte-parole de la société. De son côté, l'AMF doit aussi examiner l'offre de rachat menée par l'homme d'affaires le plus riche de Chine, qui valorise le Club Med à 939 millions d'euros, et fixera un calendrier pour la suite des opérations si elle déclare son offre conforme. UNE DIRECTION CONFORTÉE La dernière offre de Gaillon Invest II, le véhicule d'investissement de Fosun 0656.HK , propriété de Guo Guangchang, est à 24,60 euros par action, contre 24,00 euros qui étaient offerts par Andrea Bonomi, qui est véritablement entré dans la bataille au tout début de l'été 2014. Il s'agit de la huitième offre soumise au Club Med depuis mai 2013, qui valorise l'entreprise à plus de 15 fois l'excédent brut d'exploitation estimé pour l'exercice 2014-2015, contre une moyenne de 13 fois pour le secteur. La première offre, présentée par le groupe chinois et le fonds français Ardian, proposait 17 euros par action Club Med. L'action Club Med a terminé à 25,09 euros vendredi. Bonomi a précisé vendredi dans son communiqué que les actions Club Med qu'il détient seront, soit apportées à l'offre de Gaillon Invest II, soit vendues sur le marché. "Nous prenons note avec satisfaction de la décision", a dit une porte-parole de Gaillon Invest II au cours du week-end en réaction à l'annonce d'Andrea Bonomi qu'il ne déposerait pas de nouvelle surenchère. La direction de Club Méditerranée, emmenée par son PDG Henri Giscard d'Estaing, a affirmé a plusieurs reprises son soutien à l'offre du milliardaire chinois, ce qui amène désormais les investisseurs à se dire que le conseil devrait recommander l'offre. ID:nL6N0TN41N Fosun est majoritaire dans Gaillon II avec pour associés le tour-opérateur chinois U-Tour, la compagnie d'assurance portugaise Fidelidade, filiale de Fosun, le fonds Ardian et le management du groupe. L'industriel Nelson Tanure, avec lequel le Club Med doit construire son quatrième village au Brésil, a de son côté fait savoir qu'il pourrait prendre une participation allant jusqu'à 20% du capital de Gaillon II après la clôture de l'offre. ID:nL6N0U30Z4 Voir aussi: Les grandes dates de la bataille du Club Med ID:nL6N0U32W0 (Edité par Matthieu Protard)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant