CloudWatt veut embrasser la révolution numérique

le
0
Fondée par Orange Business Services, Thales et l'Etat, l'entreprise spécialisée dans le «cloud computing» ou l'informatique dans le nuage, a une partie cruciale à jouer pour l'indépendance technologique de l'Europe.

Le projet Andromède sort lentement de terre. Annoncé depuis plus de deux ans, CloudWatt, qui regroupe Orange Business Services, Thales et l'Etat, vient de préciser ses ambitions. Patrick Starck, le président de la nouvelle société, assure que les premières offres commerciales «seront précisées fin 2012». Il a besoin d'un peu de temps pour construire l'entreprise, recruter au-delà de l'équipe de direction et élaborer le prix des services. CloudWatt devrait compter «25 salariés à la fin de l'année, de 100 à 150 employés fin 2013 et de 300 à 500 personnes dans quatre à cinq ans, selon le succès de nos offres». Le «cloud computing» permet d'utiliser à la demande des ressources informatiques, à distance, au moyen d'Internet. Les groupes américains Amazon, IBM, Rackspace, Microsoft, Google et même Facebook proposent leurs solutions. «Mais peut-on imaginer la France et l'Europe sans centrale électrique, dépendantes seulement de fournisseurs étrangers? Il en v

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant