Clôture : le CAC termine en net repli  

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - En clôture, l'indice CAC 40 a perdu 55,46 points à 3.753,85 points, dans un volume d'échanges faible de 2,7 milliards d'euros. La veille, il avait bondi de 2,90%. L'économie des États-Unis a créé davantage d'emplois que prévu en juin, soit 195.000 créations nettes, tandis que le taux de chômage est resté inchangé à 7,6%, selon des chiffres publiés vendredi.

Ces chiffres, encourageants pour la vigueur de la conjoncture, provoquent cependant, en Europe, une méfiance des marchés. Les opérateurs redoutent un emballement conjoncturel, aux Etats-Unis, et donc, un relèvement des taux directeurs de la Réserve fédérale. L'euphorie des marchés, après que Mario Draghi eut déclaré que sa politique monétaire resterait accommodante « aussi longtemps que nécessaire », tourne court. La BCE s'engage pourtant à maintenir ses taux d'intérêt à leur niveau bas actuel, voire à les abaisser encore. La crainte est donc relancée que la Réserve fédérale ne mette fin trop tôt à sa politique de soutien de l'économie américaine.

Dans le CAC 40, seules trois valeurs sont restées dans le vert, Legrand (+1,48%), Technip (+0,67%) et Veolia (+0,69%). Dans l'indice SBF 120, PSA Peugeot Citroën (+3,47%) tient toujours le devant de la scène et signe la plus forte hausse. Les spéculations sur une éventuelle ouverture du capital du groupe contrôlé par la famille Peugeot continuent de soutenir les cours du constructeur automobile.

En tête des plus fortes baisses de l'indice, Schneider et Michelin ont abandonné environ 3% et Lafarge, 2,51%. Alstom a reculé de 2,50% : Deutsche Bank a abaissé sa recommandation sur la valeur de « acheter » à « conserver », avec un objectif de cours ramené de 37 à 35 euros, estimant que le potentiel de hausse est très limité et la visibilité faible. Bouygues a cédé 2,49%, après la publication d'une note d'Exane BNP Paribas qui s'inquiète de la concurrence de l'offre d'Iliad (Free) faite à la filiale de télécom du groupe.

Saft a, en définitive, chuté de 9,89% en clôture. Le fabricant de batteries de haute technologie a annoncé avoir révisé en baisse sa prévision d'excédent brut d'exploitation pour 2013 et indiqué que son chiffre d'affaires 2013 se situerait dans le bas de ses prévisions (630 à 650 millions d'euros), du fait de la stagnation des ventes au deuxième trimestre.

Le Revenu, avec AFP

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant