Clôture en hausse des marchés européens rassurés par Wall Street

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES/MILAN (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en légère hausse lundi et bien au-dessus de leurs plus bas du jour, rassurées par la bonne tenue de Wall Street malgré le net repli des cours du baril en réaction à l'incapacité des grands pays pétroliers à se mettre d'accord sur un gel de la production.

À Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 0,26% (11,67 points) à 4.506,84 points. Le Footsie britannique a pris 0,15% et le Dax allemand 0,68%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 gagnait 0,32% et le FTSEurofirst 300 0,42%.

Toutes les grandes places européennes ont passé la matinée dans le rouge avant de retrouver le chemin de la hausse dans le sillage des marchés américains. Le CAC clôture ainsi 1,86% au-dessus de son plus bas de séance, touché dans les premières minutes d'échanges.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street restait bien orientée, l'indice Dow Jones prenant 0,4% et le Nasdaq 0,2%.

Les valeurs pétrolières européennes ont tiré les marchés à la baisse dans la première partie de la séance, au lendemain de l'échec de la réunion de Doha, qui était censée permettre une réduction concertée de la production mondiale pour soutenir les cours du brut.

Mais le cours du baril a peu à peu effacé une partie de ses pertes et vers 15h30 GMT, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI), tombé à 37,61 dollars, n'abandonnait plus que 25 cents à 40,19 dollars, et le Brent était reparti à la hausse à 43,33 dollars contre un plus bas à 40,10.

Ce rebond a permis à Total de limiter son repli à 0,71%; Royal Dutch Shell a perdu 0,55% et Eni 0,3%. L'indice Stoxx du secteur a cédé 0,2%. Le parapétrolier Technip a même décroché la meilleure performance du CAC avec un gain de 2,04%.

"Le climat d'attentisme, à trois jours de l'intervention de la BCE, semble prendre le dessus sur le climat d'aversion au risque provoqué par l'absence d'accord sur un gel de production pétrolière", explique Yoav Nizard, analyste de FXCM. "Les Bourses européennes conservent ainsi un potentiel de hausse pour les prochaines séances."

La baisse du baril a par ailleurs favorisé les valeurs du tourisme, à l'instar d'AccorHotels (+0,74%) ou TUI (+2,31%).

Les valeurs automobiles ont elles aussi été recherchées à l'orée d'une saison de publication des chiffres d'affaires dont les analystes espèrent quelques relèvements de prévisions de marché, notamment pour l'Europe. Valeo a pris 2,02%, Renault 1,8% et BMW 2,6%, ce dernier ayant bénéficié d'un relèvement de recommandation.

(Alistair Smout et Danilo Masoni; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant