Clôture des marchés en Europe en hausse grâce au pétrole

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi, un rebond du pétrole en fin de séance leur ayant permis d'effacer in extremis leurs pertes des heures précédentes.

Le cours du Brent a repassé la barre des 32 dollars et celui du brut léger américain regagne plus de 2% après les statistiques hebdomadaires des stocks pétroliers aux Etats-Unis, qui montrent une nette hausse de la demande liée à la météo.

Des analystes estiment toutefois que ce rebond de l'or noir pourrait être de courte durée, d'autant que les réserves de brut américaines sont au plus haut et qu'aucun signe concret d'évolution de la politique des pays producteurs n'est visible.

L'indice Stoxx européen du pétrole et du gaz a pris 1,1%, celui des matériaux de base 0,78%.

À Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 0,54% (23,55 points) à 4.380,36 points. Le Footsie britannique a pris 1,33% et le Dax allemand 0,59%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 progressait de 0,35% et le FTSEurofirst 300 de 0,07%.

Au moment de la clôture en Europe, la tendance était incertaine à Wall Street, le Dow Jones cédant 0,05% tandis que le Standard & Poor's 500 gagnait 0,17% et que le Nasdaq abandonnait 0,5%.

Le Dow souffrait notamment du recul d'Apple (-5,25%) et Boeing (-7,6%), après leurs résultats, et de la prudence de mise avant le communiqué de politique monétaire de la Réserve fédérale, attendu à 20h00.

En Europe, Novartis a perdu 3,71% après l'annonce d'un bénéfice trimestriel courant inférieur aux attentes et BASF a abandonné 1,82% en raison d'un avertissement sur ses résultats 2015.

"Nous n'en sommes qu'au début des publications de résultats en Europe mais pour l'instant, ils ont été plutôt mitigés", constate Ion-Marc Valahu, gérant de Clairinvest, en citant Novartis et BASF.

Signe de la prudence des investisseurs, Ericsson a chuté de 6,27% malgré un bénéfice d'exploitation supérieur au consensus, les analystes s'inquiétant pour les perspectives de croissance et les marges du numéro un mondial des équipements de réseaux mobiles.

Airbus (-3,41%), plus forte baisse du CAC et de l'EuroStoxx 50, a souffert de la chute de Boeing.

Parmi les hausses notables du jour, STMicroelectronics (+4,34%) a bénéficié de l'annonce de l'arrêt prochain de son activité de décodeurs.

A Milan, Banca Monte dei Paschi di Siena a rebondi de 1,14% après l'accord entre le gouvernement italien et la Commission européenne sur le traitement des créances douteuses du secteur bancaire, dont l'effet n'a pas bénéficié à ses rivales Banco Popolare (-7,8%) et UBI Banca (-3,2%).

(Sudip Kar-Gupta et Alistair Smout, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant