Clôture des Bourses en Europe en recul mais semaine de hausse

le
1
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé vendredi par une séance de baisse une semaine marquée par un vif rebond des marchés européens après un début d'année turbulent.

Le repli de vendredi s'explique par une rechute des cours du pétrole et un recul des banques sur des inquiétudes des marchés concernant leurs fonds propres. Les craintes concernant l'impact d'une éventuelle sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne ont aussi pesé sur la tendance.

À Paris, l'indice CAC 40 a perdu 16,72 points (0,39%) à 4.223,04 points, bouclant ainsi une semaine marquée par sa meilleure progression hebdomadaire depuis mi-janvier 2015 (+5,71%).

À Francfort, le Dax a reculé de 0,8% et à Londres, le FTSE a cédé 0,36%, atténuant ses pertes en fin de séance sur fond d'espoir d'avancées lors du sommet européen de Bruxelles sur l'épineuse question du Brexit.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro ont perdu respectivement 0,89% et 0,83%.

Le pétrole dégringole à nouveau après l'annonce d'une hausse des stocks de brut aux Etats-Unis. Le Brent de la mer du Nord recule de plus de 3,56% à 33,06 dollars et le brut léger américain cède 3,7%, repassant sous la barre des 30 dollars.

Les cours du pétrole ont pris 14% de mardi à jeudi après l'amorce d'un accord entre pays producteurs pour soutenir les prix, contribuant ainsi au rebond des marchés actions.

En repartant à la baisse, ils ont tiré vers le bas leur indice sectoriel (-1,02%) et les sociétés de service pétroliers comme Technip, qui perd 3,36%, la plus forte baisse du CAC 40.

Les banques ont souffert également avec un repli de 1,41% pour leur indice, plus forte baisse sectorielle en Europe, et des reculs de 1,52% pour Société générale et 1,28% pour Crédit agricole.

Souvent malmenées en Bourse depuis le début de l'année, les banques européennes souffrent dans un environnement de taux extrêmement bas et sous la pression des régulateurs pour améliorer leurs ratios de solvabilité.

Contre la tendance, l'équipementier automobile Valeo prend 4,51%, plus forte hausse du CAC 40 et de l'Eurofirst 300, après avoir annoncé une modification de sa gouvernance et des résultats annuels en forte hausse.

Wall Street évolue en léger repli à l'heure de la clôture en Europe mais la tendance pourrait encore évoluer.

Les intervenants de marché ont appris avant l'ouverture de la Bourse américaine que la hausse des prix à la consommation de base au mois de janvier aux Etats-Unis avait été la plus forte depuis quatre ans et demi en raison notamment de l'augmentation des loyers et des frais de santé.

Ces chiffres signalent une hausse des pressions inflationnistes qui pourrait inciter la Réserve fédérale à relever encore ses taux d'intérêt cette année après l'avoir fait en décembre, pour la première depuis près de dix ans.

(Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rdulong1 il y a 10 mois

    Les Anglais dehors de l'Europe,et vite.