Closergate : Trierweiler, drôle de première dame

le
18
Valérie Trierweiler n'est pas mariée à François Hollande.
Valérie Trierweiler n'est pas mariée à François Hollande.

Après l'étalage public du cocufiage le plus célèbre de France, les douaniers de la déontologie furent nombreux à expliquer qu'il ne revenait pas aux médias de transformer la romance présidentielle en roman-photo. La majorité des politiciens de droite ou de gauche interrogés par les journalistes se sont pincé le nez, invoquant le respect du droit à la vie privée pour condamner les révélations du magazine Closer et ne pas alimenter cette "polémique malsaine". Mais d'autres n'ont pas manqué de soulever une question qui avait déjà fait débat lors du passage de témoin élyséen qui a eu lieu le 15 mai 2012 entre les Sarkozy-Bruni et Hollande-Trierweiler : la petite amie d'un président a-t-elle sa place à l'Élysée ?Le droit français ne répond pas à cette question. Qu'elle soit épouse ou concubine, le statut de première dame est flou en raison d'une règle simple : la présidence de la République est une fonction. La première dame n'existe pas dans la Constitution, pas plus que dans les lois de notre pays ni même dans le rang protocolaire. Elle n'existe que si elle survit à la mort de son conjoint : l'article de la loi n° 55-366 du 3 avril 1955, attribue à la veuve du président la moitié de sa dotation. Ce sont des règles non écrites, les "usages", qui règlementent de manière tacite la fonction de la compagne du chef de l'État. Et si l'arrivée à l'Élysée d'un couple non marié devant la loi est une première dans la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jodonnes le vendredi 24 jan 2014 à 11:38

    Curieusement Madame n'est plus fatiguée pour entreprendre un voyage sur le dos des contribuables en Inde !

  • dupon666 le mardi 21 jan 2014 à 21:55

    premiere dame est une mode americaine...........mais notre pepere premier a arrangé ça à la française

  • klein44 le mardi 21 jan 2014 à 11:20

    on s en fout - c est le contribuable qui paie - on se croit sous le regne les rois louis

  • Georg47 le lundi 20 jan 2014 à 17:31

    Copain : qui partage le pain (co pain)ensuite on passe à cocu....puis à copine....

  • gnapi le vendredi 17 jan 2014 à 13:05

    Je passe sur l'aspect "pacte de responsabilité" fort bien illustré par cet unilatéral geste d'irresponsabilité : la 3e Compagne de France va-t-elle être à la rue ? quelle conséquence pour l'image de la fonction présidentielle ?

  • gnapi le vendredi 17 jan 2014 à 12:11

    Y a pas à dire. C'est beau ... la politique à la française.

  • gnapi le vendredi 17 jan 2014 à 12:11

    Aucune indignation féminine comme savent très profesionnellement le faire une Ségolène et, plus récemment, une Najat lorsqu'il s'agit de défendre la conditions de la femme ?Il y a clairement ici un manque de tact. Au minimum : non exemplarité et choc de confiance inverse. Ce qui est une trahison de slogans de campagne comme une trahison envers une femme.

  • gnapi le vendredi 17 jan 2014 à 12:08

    Bref, à ne miser qu'un mythe on ne perd pas grand chose.A part peut être l'occupation de toute une aile du palais présidentiel ainsi que la perte de tout un personnel aux petits soins. Ce qui inclus 4 directeurs de communication faisant vivre l'image de "Premiere Dame".

  • gnapi le vendredi 17 jan 2014 à 12:06

    LA notion de "Première Dame" est toute relative en l'espèce. Aucun lien juridique n'unit le binôme résidentiel de l'Elysée. Même pas concubine notoire (sinon il y aurait eu une déclaration ISF commune en 2012), pas de PACS et encore de moins de mariage (qui n'est que pour tous et non pour toutes).

  • janaliz le vendredi 17 jan 2014 à 06:44

    Monsieur est au minimum bigame...