Closergate : la classe politique réclame le droit à la vie privée

le
0
Même le Front national condamne l'atteinte à la vie privée du président.
Même le Front national condamne l'atteinte à la vie privée du président.

Pour une fois, François Hollande a mis tout le monde d'accord. Et il ne s'agit pas ici de critiquer sa politique fiscale. Socialistes, membres de l'UMP, du FN, la classe politique condamne unanimement la publication par le journal Closer des photos qui révèlent l'aventure du président de la République avec l'actrice française Julie Gayet. C'est d'abord le président lui-même qui a fait part de son indignation. Il a déploré "profondément les atteintes au respect de la vie privée auquel il a droit comme tout citoyen". Et a également précisé qu'il examinait "les suites, y compris judiciaires", qu'il pouvait donner à cette affaire. "Je le regrette, je le déplore"Les réactions ont été nombreuses au sein du gouvernement et de la famille politique de François Hollande. Régulièrement loué par ce dernier pour sa fidélité à son égard, Jean-Marc Ayrault est monté au créneau. François Hollande "a parfaitement raison" de demander le "respect de la vie privée", a déclaré le Premier ministre à la presse en marge d'un colloque sur la justice à Paris. Interrogé sur Radio classique, le premier secrétaire du Parti socialiste a été réticent à commenter un sujet "qui ne fait pas partie du débat publique", marquant ainsi sa désapprobation à voir la vie privée du président étalée dans les journaux. "Je le regrette, je le déplore", a-t-il tout de même lâché, faisant référence aux photos publiées dans le journal Closer."C'est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant