Closer condamné en appel sur les photos de Kate Middleton

le
0

PARIS (Reuters) - La justice française a confirmé mercredi la condamnation du groupe Mondadori France, propriétaire du magazine Closer, qui s'est vu interdire en septembre dernier toute cession et diffusion de photos de Kate Middleton seins nus.

Le groupe, que le tribunal de grande instance de Nanterre avait aussi condamné à remettre les originaux des photos volées à la famille princière britannique, avait fait appel.

Il a été débouté mercredi par la cour d'appel de Versailles, a-t-on appris auprès du secrétariat de la première présidence de cette juridiction.

L'édition française de Closer avait publié sur cinq pages une quinzaine de photos de Kate Middleton et de son mari, le prince William, prenant le soleil sur la terrasse d'une maison d'hôtes du sud de la France, le château d'Autet, début septembre 2012.

En parallèle de cette procédure civile, le parquet de Nanterre a ouvert une information judiciaire au pénal.

La société Mondadori France, le journal la Provence ainsi qu'un photographe ont récemment été mis en examen pour "fixation de l'image d'une personne dans un lieu privé" et "exploitation délictuelle de ces images".

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant