Clinton s'inquiète d'interférences russes dans l'élection présidentielle

le
0
Hillary Clinton lors de son arrivée à l'aéroport du comté de Westchester dans l'Etat de New York, le 5 septembre.
Hillary Clinton lors de son arrivée à l'aéroport du comté de Westchester dans l'Etat de New York, le 5 septembre.

La candidate démocrate a par ailleurs estimé, lundi, que son adversaire républicain Donald Trump encourageait Moscou à l’espionner.

Le fait du jour La candidate démocrate à l’élection présidentielle du 8 novembre, Hillary Clinton, a tenu sa première conférence de presse de l’année, lundi 5 septembre, à bord de son avion de campagne qui l’a conduite dans l’Ohio et l’Illinois. Après avoir évité de répondre aux questions des journalistes pendant 275 jours, Mme Clinton a assuré qu’elle « attendai [t] ce moment depuis longtemps ». A cette occasion, elle est revenue sur le piratage de données du Parti démocrate, il y a quelques mois, que son équipe a attribué à des « hackers » russes et sur la déclaration controversée de son adversaire républicain, Donald Trump, en juillet, invitant la Russie à communiquer des courriers électroniques de l’ancienne secrétaire d’Etat si elle en avait en sa possession. « Nous n’avons jamais eu un adversaire politique étranger interférant dans notre processus électoral [et] nous n’avons jamais eu un candidat appartenant à un grand parti qui encourageait les Russes à faire davantage de piratage », a-t-elle affirmé.

La citation du jour « Je ne lui en ai jamais parlé » Le candidat républicain à la présidentielle, Donald Trump, a nié lundi 5 septembre avoir versé 25 000 dollars à des activistes politiques liés à la procureure générale de Floride Pam Bondi, par le biais de sa fondation, dans l’espoir d’obtenir une décision favorable dans l’affaire de la Trump University, des formations en management considérée par d’anciens clients comme une escroquerie. Mme Bondi avait décidé de ne pa...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant