Clinton regagne des points aux Etats-Unis, les actifs risqués en profitent

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont nettement rebondi à la veille de l'élection présidentielle américaine. Le CAC 40 a gagné 1,91% à 4 461,21 points et l'EuroStoxx 50 s'est adjugé 1,84% à 3 008,95 points. A Wall Street, l'euphorie est aussi de mise : le Dow Jones grimpe de 1,76% en fin d'après-midi.

C'est une fois encore une décision du FBI américain qui a fait réagir les investisseurs. En annonçant hier qu'Hillary Clinton ne s'était rendue coupable d'aucun délit dans l'affaire des emails, les enquêteurs ont accru ses chances de victoire aux yeux des investisseurs. La semaine dernière, le même FBI avait fait savoir qu'il rouvrait l'enquête sur les faits et gestes de l'ex-Secrétaire d'Etat, accusée d'avoir fait transiter des messages confidentiels sur un serveur privé. Ce coup de théâtre avait fait remonter en flèche la candidature Trump alors que ce dernier met en cause depuis le début de la campagne l'honnêteté de sa rivale.

Or, pour les marchés, une victoire de Clinton est un gage de continuité et ne devrait pas entrainer de trop forts bouleversements de l'économie américaine et mondiale. A l'inverse, économistes et gérants s'accordent à dire que l'élection de Trump risquerait de mettre à mal la croissance américaine – en raison notamment de ses velléités protectionnistes – et de plonger les marchés dans une grande incertitude.

Confiants dans l'issue de l'élection, les investisseurs sont donc revenus sur les actifs risqués à bon compte : même avec la progression d'aujourd'hui, le CAC 40 reste sur une baisse de 1,3% en cinq jours et l'EuroStoxx 50 de 1,78%.

En termes de valeurs, cette actualité n'a pas vraiment entrainé de mouvement sectoriel. Les rachats à bon compte ont été plus sensibles sur le secteur financier, qui avait été malmené la semaine dernière : Axa (-3,89%) a signé une des plus fortes hausses du CAC 40, suivi par BNP Paribas (+3,73%) et Société Générale (+3,49%). Dans ce contexte, Ubisoft (-3,4%) s'est distingué à la baisse, souffrant de son côté de prises de bénéfices après avoir bondi de plus de 8% vendredi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant