Clinton pousse Alger sur la voie d'une opération au Mali

le
0
La secrétaire d'État américaine doit s'entretenir avec le président algérien de l'intervention internationale contre Aqmi.

La visite de Hillary Clinton ce lundi en Algérie n'a officiellement pas d'objectif précis. Dans les faits, la rencontre de la secrétaire d'État avec le président Abdelaziz Bouteflika sera consacrée pour une large part à la situation au Mali. Washington veut convaincre Alger du bien-fondé d'une intervention militaire dans le nord du Mali et obtenir son accord pour déloger les terroristes d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi).

Puissance militaire et diplomatique régionale, l'Algérie a un rôle clé dans la crise malienne. D'une part car les autorités algériennes possèdent des renseignements de première main sur Aqmi, dont la plupart des cadres sont issus du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), un mouvement algérien actif durant la guerre civile. D'autre part grâce aux liens forts qu'Alger entretient avec les leaders...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant