Clinton, favorite démocrate, expose sa stratégie anti-EI

le
2

NEW YORK, 19 novembre (Reuters) - Hillary Clinton, qui brigue l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de novembre prochain aux Etats-Unis, a plaidé jeudi en faveur d'une approche plus agressive dans la lutte contre l'organisation djihadiste Etat islamique (EI). L'ex-secrétaire d'Etat de Barack Obama, qui s'exprimait devant le Council on Foreign Relations, un groupe d'études et de réflexion basé à New York, a notamment estimé que la lutte contre le groupe du "calife" autoproclamé Abou Bakr al Baghdadi nécessitait une intensification de la campagne aérienne en cours depuis l'été 2014 combinée à l'action de forces au sol. Clinton n'a pas précisé si elle prônait l'envoi de soldats américains en plus des conseillers militaires dépêchés par Obama. Mais elle a clairement indiqué que dans son esprit, l'essentiel de ce combat au sol incomberait à des forces locales hostiles à l'EI, comme les peshmergas kurdes qui ont repris vendredi la ville de Sindjar, dans le nord de l'Irak, située sur le principal axe routier qui relie Mossoul et Rakka, fiefs de l'organisation djihadiste en Irak et en Syrie. Cet effort, a-t-elle poursuivi, nécessitera aussi un "sursaut" en matière de renseignement. Il faut davantage d'agents et d'analystes arabophones dotés d'une solide expérience et connaissance de la région et de moyens techniques supplémentaires. "Notre objectif n'est pas de dissuader ou de contenir l'EI, mais de le vaincre et de le détruire", a-t-elle dit. A cette fin, Clinton, largement en tête des intentions de vote démocrates à un peu plus de deux mois du début des primaires, veut aussi enrôler les entreprises high tech de la Silicon Valley, notamment les réseaux sociaux type Facebook et Twitter qui, a-t-elle indiqué, peuvent contribuer à combattre les groupes terroristes en "fermant rapidement" les comptes qui leur sont affiliés. (Luciana Lopez; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le vendredi 20 nov 2015 à 09:26

    Si elle est élue, bonjour les dégâts. De toutes façons, on ne voit pas la lueur d'esprit dans ce pays, au niveau des candidats.

  • charleco le vendredi 20 nov 2015 à 09:25

    Si elle est élue, bonjour les dégâts. de toute façon, on ne voit pas la lueur d'esprit dans ce pays, au niveau des candidats.