Clinton annoncera dimanche sa candidature à la présidentielle

le
0
HILLARY CLINTON ANNONCERA DIMANCHE SA CANDIDATURE À LA PRÉSIDENTIELLE
HILLARY CLINTON ANNONCERA DIMANCHE SA CANDIDATURE À LA PRÉSIDENTIELLE

WASHINGTON (Reuters) - Hillary Clinton devrait faire part dimanche de son intention de solliciter l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de 2016 par vidéo et sur les réseaux sociaux, a dit vendredi un responsable du parti.

Cette annonce, largement attendue depuis plusieurs mois, marque le point de départ d'une longue campagne de l'ancienne First Lady qui apparaît comme la favorite dans le camp démocrate.

"Elle devrait annoncer dimanche son intention de concourir", a indiqué cette source appartenant à l'entourage d'Hillary Clinton.

Dans la foulée de cette déclaration de candidature, l'ex-secrétaire d'Etat, âgée de 67 ans se rendra dans l'Iowa et dans le New Hampshire, deux Etats clés pour les primaires.

Elle entamera alors un long marathon au cours duquel elle prévoit de participer à de petites réunions locales pour mener auprès des électeurs un travail d'explication sur sa candidature et afficher sa proximité avec les Américains.

La stratégie d'Hillary Clinton apparaît être à l'opposé de celles adoptée par les candidats républicains Ted Cruz et Rand Paul qui ont choisi d'organiser un grand rassemblement pour annoncer leur engagement dans la course présidentielle.

"Cela fait longtemps qu'elle n'a pas mené de campagne", explique Steve Elmendorf, conseiller en stratégie politique démocrate. "Tous les candidats ont un intérêt à écouter les gens et à comprendre quelles sont les préoccupations des électeurs afin d'y répondre. C'est une campagne longue. Il n'y a aucun intérêt à démarrer par une série de grands rassemblements".

Selon Elmendorf, Clinton qui avait échoué dans la course à l'investiture face à Barack Obama en 2008, tirera les bénéfices d'une campagne plus discrète.

D'autant que la rivalité dans le camp démocrate s'annonce réduite. L'ancien sénateur de Virginie, Jim Webb, et l'ancien gouverneur du Maryland, Martin O'Malley, apparaissent comme les deux plus sérieux concurrents de l'ancienne secrétaire d'Etat.

Hillary Clinton a aussi pour elle les enseignements tirés de la campagne de 2008 lorsqu'Obama avait fait preuve d'une grande habileté dans l'utilisation des réseaux sociaux pour attirer des financements colossaux.

Son choix d'utiliser à son tour les réseaux sociaux vise à séduire les jeunes électeurs afin de devenir, peut-être, la première femme à gouverner les Etats-Unis.

(Steve Holland,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant