Climat : nouveau record de concentration des gaz à effet de serre

le
0
Climat : nouveau record de concentration des gaz à effet de serre
Climat : nouveau record de concentration des gaz à effet de serre

Tous les signaux sont au rouge. Un peu plus d'un an avant la grande conférence sur le climat qui se tiendra à Paris en 2015, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) a tiré la sirène d'alarme ce mardi à Genève. «Nous savons avec certitude que le climat est en train de changer et que les conditions météorologiques deviennent plus extrêmes à cause des activités humaines telles que l'exploitation des combustibles fossiles», a déclaré le Secrétaire général de l'OMM, Michel Jarraud, dans la présentation du dernier bulletin sur la concentration des gaz à effet de serre.

Selon l'agence de l'ONU, la concentration du dioxyde de carbone (CO2), du méthane (CH4) et du protoxyde d'azote (N20), c'est-à-dire les gaz à effet de serre, ont atteint de nouveaux pics en 2013. Autre donnée inquiétante : entre 2012 et 2013, le taux d'accroissement du dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique, principal gaz responsable du changement climatique, a connu sa plus forte augmentation annuelle depuis 1984.

Le CO2 est produit par la combustion de matières fossiles ou par le déboisement. A l'heure actuelle, l'accroissement du CO2 atmosphérique est limité par l'océan qui absorbe environ le quart des émissions totales tandis que la biosphère (l'ensemble des organismes vivants et des milieux qui y vivent) en absorbe un autre quart. Mais la réduction des quantités de CO2 absorbées par la biosphère terrestre alliée à la hausse des émissions de ce gaz expliqueraient cette évolution.

Des océans de plus en plus acides

Selon les experts de l'OMM, l'absorption du CO2 par les océans est «lourde de conséquences» puisque «le rythme actuel d'acidification des océans semble sans précédent depuis au moins 300 millions d'années.» L'absorption de quantités accrues de ce gaz par les mers du globe modifie le cycle des carbonates marins et entraîne une acidification de l'eau de mer. Les océans absorbent actuellement environ 4 kg de CO2 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant