Climat : la météo de l'été dans le brouillard

le
0
Climat : la météo de l'été dans le brouillard
Climat : la météo de l'été dans le brouillard

À l'heure de planifier son prochain départ ou de boucler ses valises, un coup d'oeil à la météo estivale s'impose. Si Météo France, qui organisait hier une conférence sur l'importance des prévisions saisonnières, reste très prudente et se refuse à faire des pronostics (voir encadré), ses concurrents n'hésitent pas à s'y risquer. Nous avons interrogé Pascal Scaviner de la Chaîne Météo et Frédéric Decker de MeteoNews... qui ne sont pas toujours d'accord entre eux.

Juillettistes qui rient

« Juillet sera globalement plus chaud que les températures de saison, sauf dans la Manche et le Nord-Ouest », annonce Frédéric Decker, qui prévoit un bonus de 1,3 °C. Pascal Scaviner partage son optimisme sur la clémence des températures de juillet. Pourquoi ce coup de chaud ? « L'anticyclone qui restera calé sur l'Europe centrale abritera la France de l'air frais de l'Atlantique. Lequel restera bloqué sur les îles Britanniques », explique-t-il. Les deux météorologues pointent aussi d'une même voix un risque de sécheresse sur l'est de la France. « Il faudra peut-être surveiller l'Alsace dans les prochaines semaines », souligne Pascal Scaviner.

Côté taux d'humidité et pluie, les deux experts s'opposent. Alors que MeteoNews nous promet un mois de juillet radieux et sec, la Chaîne Météo estime qu'il pleuvra autant, voire plus que d'habitude, mais par à-coups avec des salves orageuses parfois violentes sur le Sud, surtout dans les Pyrénées.

Aoûtiens qui rient... moins

En août, le thermomètre affichera des températures normales ou légèrement supérieures à la moyenne, mais « elles pourront paraître fraîches à cause de l'humidité », précise Frédéric Decker. MeteoNews et la Chaîne Météo alertent toutes les deux sur les orages qui redescendront des montagnes sur les plaines. Les deux météorologues divergent en revanche complètement dans la répartition de ces précipitations. La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant